Retards dus aux transports en commun, comment gérer ?

Carole Desmedt
Carole Desmedt | Management |
retards-dus-transports

Il faut savoir que près d’un employé sur trois utilise les transports en commun pour le trajet de chez lui à son lieu de travail, peu importe la distance. Ce sont 33% des employés qui ne sont alors pas maîtres de leur trajet et qui ne peuvent prévoir une suppression de bus, de train ou encore de métro et qui doivent se justifier auprès de leurs employeurs.
Et cela arrive bien plus que vous ne le pensez en France. Rappelez-vous ce 29 Janvier qui était noir pour les transports parisiens suite à une agression au sein du RER A. Ce chaos avait affecté beaucoup d’entreprises qui avaient vu leur productivité baisser.
Alors, comment gérer le retard d’un employé dû à un soucis de transport en commun, même avec une pointeuse ?

 

Tout d’abord, il y aura sanction mais à condition…

 

Du point de vue interne de l’entreprise, on ne peut pas parler directement de sanction, plutôt d’avertissement de la part du manager sur les retards dus aux transports en communs à répétition pour que le salarié prenne des mesures pour limiter ces retards (prendre les transports plus tôt, trouver des alternatives,...).

Néanmoins, si l’entreprise utilise un système de pointage horaire pour ses employés, la sanction sera automatique. C’est pourquoi il faut pouvoir permettre au salarié de justifier ce retard afin que la personne qui surveille les horaires soit notifiée.

 

 

Mais alors comment justifier un retard dû aux transports en commun ?

 

Ces retards sont qualifiés comme “cas de force majeure”, le salarié n’est pas fautif de son retard. Ils ne peuvent donc pas être des motifs de licenciement de la part de l’employeur. Mais pour les justifier, il y a plusieurs précautions à prendre. Tout d’abord, l’employé doit avertir son employeur dès qu’il sait qu’il sera en retard. Il doit justifier le plus précisément possible son retard, le mieux étant d’apporter une preuve concrète (capture d’écran des sites faisant état du trafic ou photo d’affichage à la gare par exemple). Le plus pratique reste encore de demander auprès de la SNCF ou de la RATP un justificatif de problème de circulation.

 

 

Les jours d’absence sont-ils rémunérés dans ces cas là ?

 

Il s’agit d’un jour d’absence hors arrêt maladie et contrats similaires. L’employeur n’est donc pas obligé de rémunérer cette absence, même si la plupart du temps il s’agit uniquement d’un assouplissement de la journée de travail ou le salarié retardataire ne sera rémunéré que 4 heures sur ses heures totales. Mais si l’employeur l’accepte, le salarié retardataire pourra faire passer cette journée par un RTT ou un jour de congé payé.

 

 

Mais alors la pointeuse est-elle efficace ?

 

Et bien dans ce cas, il s’agit d’un cas extrême où il faut absolument notifier ce retard à votre responsable pour qu’il ne passe pas comme un retard occasionnel. La pointeuse est elle basée sur des horaires fixes, et ne prend pas en compte les différentes raisons de retards ou d’absence. Il faut donc bien les justifier auprès des supérieurs pour que les sanctions conséquentes ne soient pas prises (licenciement par exemple).

 

 

Une question ?

pictogramme téléphone

Appelez-nous et parlez avec un expert Horloges Huchez.

03 74 11 20 95

Obtenez un devis

Pictogramme demande de devis

Réalisez votre demande de devis en ligne sur notre site internet.

Devis

Dans une éthique d'amélioration continue, ce site utilise des cookies déposés par Google Analytics.

Personnaliser les cookies