L’absentéisme en entreprise : 10 points sur lesquels vous vous trompez !

François Huchez
François Huchez | Gestion du temps |
Absentéisme au travail 10 points.jpg

L’absentéisme reste un fardeau pour toutes les entreprises. Depuis 2008, deux d’entre elles sur trois déclarent constater une hausse de l’absentéisme dans leurs locaux.


 

C’est Monsieur Collin Gurvan, président du Référentiel de l’Absentéisme et directeur Pôle conseils de GPA Initiatives qui présente dans une chronique 12 idées reçues sur l’absentéisme et nous démontre le vrai côté de ces idées. Ces points sont à étudier rigoureusement pour pouvoir être au mieux adapté à chaque entreprise.

 

              

L’absentéisme est une fatalité

 

En effet, le terme d’absentéisme est souvent associé à une absence volontaire, voir à de la fainéantise de la part des employés, ce qui donne une vision très négative de ce terme pour les RH.

Or, plus de la moitié des cas d’absentéisme au travail en France sont des cas d’absentéisme compressible comme les arrêts maladies de courtes durées, les accidents de travail et de transport, ou encore les absences injustifiées. Les employeurs ont donc un pouvoir sur ces types d’absences et on ne peut donc pas parler de fatalité pour une problématique dont plus de la moitié des cas sont réductibles.

 

 

L’absentéisme va permettre aux employeurs de faire des économies

 

Il faut faire extrêmement attention sur ce genre de raisonnements. C’est totalement faux, il ne s’agit là que d’une vision à court terme et qui diffère selon les secteurs.

Dans le secteur public, le recours à une assurance ne permet pas ce genre de raisonnements car il y a une répercussion des hausses de l’absentéisme sur les cotisations des salariés.

Le coût de l’absentéisme sur la base des simples mouvements sur la paie n’est pas le seul coût de l’absentéisme. Pour le calculer dans sa globalité il faut alors y ajouter d’une part les coûts liés à la gestion administrative et d’autre part les coûts de remplacements éventuels.

Il faut également tenir compte de certains coûts indirects liés à l’absentéisme comme la baisse de productivité, de qualité, de la marge ou encore du service rendu au client. Les absences répétées vont aussi réduire la fidélité des clients générés…

En conséquent, l’absentéisme engendre beaucoup de frais !

 

 

Ce sont “toujours” les mêmes salariés qui sont absents

 

C’est encore une fois une idée préconçue complètement fausse. Plusieurs DRH affirment que des cas de micro-absentéismes multirécidivistes ou d’absences injustifiées concernent uniquement un nombre restreint d’individus.

De nos jours, pour palier aux absences à répétition, beaucoup d’outils efficaces existent comme la mise en place d’entretiens de ré-accueil.

 

 

Tous les médecins donnent des arrêts maladies

 

Les dirigeants pensent trop souvent qu’il est trop simple d’obtenir des arrêts maladies délivrés par les médecins, et qu’ils en donnent tous. Or il s'agit bien d’une minorité qui génèrent un nombre considérable d’arrêts maladies.

En clair, il y a en France 2700 jours d’arrêts prescrits en moyenne par les médecins, et 30% des médecins de France prescrivent moins de 1100 jours d’arrêts.

 

 

L’absentéisme est plus élevé chez les jeunes

 

D’après les dernières études de la DARES, les moins de 25 ans ne sont pas autant absents qu’on l’entend. Et c’est les plus de 55 ans qui font augmenter ce taux d’absentéisme en entreprise car leur durée d’arrêts est bien plus longue que celle des “jeunes”.

 

 

“Notre entreprise a un taux d’absentéisme moins élevé que la moyenne”

 

C’est bien ce que vous devez imaginer, mais la vérité est qu’il est techniquement impossible de vous situer par rapport à un taux d’absentéisme moyen car il n’existe pas.

 

 

Le taux d’absentéisme et le turnover sont liés

 

A vrai dire, ce n’est pas totalement faux. Il existe souvent une corrélation entre les deux car ils représentent des symptômes de dysfonctionnement des organisations et de mal-être des salariés. D’où leur lien en commun.

 

 

Un seul indicateur suffit : le taux d’absentéisme

 

Pour une analyse correcte de l’absentéisme, il est nécessaire de compléter le taux d’absentéisme au minimum par 3 autres indicateurs :

 

 

Il existe un outil miracle pour réduire l’absentéisme

 

L’absentéisme est une problématique multifactorielle, donc elle nécessite un ensemble d’analyses qui constitueront un diagnostic sur lequel s’appuyer pour mettre en place des actions ciblées et efficaces.

 

 

L’absentéisme augmente en France

 

Pour cette dernière information, pas de mauvaises surprise car c’est vrai. Même s’il n’existe pas de taux moyen en France, toutes les études effectuées sérieusement au sein d’une même branche professionnelle tendent à montrer que depuis 2009, l’absentéisme est une problématique qui s’accroît.

Une question ?

pictogramme téléphone

Appelez-nous et parlez avec un expert Horloges Huchez.

03 74 11 20 95

Obtenez un devis

Pictogramme demande de devis

Réalisez votre demande de devis en ligne sur notre site internet.

Devis

Dans une éthique d'amélioration continue, ce site utilise des cookies déposés par Google Analytics.

Personnaliser les cookies