Inspection du travail et badgeuse : que faut-il impérativement savoir ?

François Huchez
François Huchez | Gestion du temps | Droit du travail |
pointeuses-inspection-du-travail.jpg

Les systèmes de gestion du temps tels que la badgeuse semblent indispensables pour le bon fonctionnement de vos équipes de travail et plus globalement de votre entreprise. Mais ces systèmes sont soumis à des règles et des lois. Avoir la visite d’un certain inspecteur du travail pour contrôler votre système de badgeuse peut être courant, alors que faut-il savoir pour être en règle et ne pas être sanctionné ? Voici tout ce qu’il faut savoir.

 

Que faire lors de la visite d’un agent de l’inspection du travail ?

 

Vous possédez une badgeuse ? Alors un agent de l’inspection du travail est susceptible de vous rendre visite.

Mais pas de panique, en lui fournissant les informations suivantes, vous n’aurez pas de problèmes. Dans le cas contraire, un contrôle de l’inspection du travail peut se transformer en procès.

 


4 obligations du Code du Travail concernant la badgeuse

 

L’installation de votre badgeuse ne peut pas être refusée par les autorités comme la CNIL. Néanmoins, le Code du Travail impose de respecter 4 points principaux.


1. Fiabilité du système

 

Il est important que votre système de badgeuse soit fiable et infalsifiable. C’est-à-dire que les données internes ne peuvent pas et ne doivent pas être modifiées pour assurer la qualité des informations enregistrées.

L’enregistrement des données de pointage doit être automatisé pour éviter tous problèmes.

 

2. Technologie adaptée

 

Des droits sont définis par la CNIL permettant de ne pas remettre en cause de manière abusive les droits et libertés individuelles ou collectives du personnel. Seules les technologies à badges sont autorisées.

Une personne en train d'utiliser une badgeuse Horloges Huchez

Cependant, la totalité des pointeuses biométriques sont totalement interdites, comme l’empreinte digitale ou la reconnaissance faciale.

Pointeuse biométrique.jpg

Source : http://www.secu-mag.com.tn/articles/reconnaissance-faciale.html

 

3. Accessibilité des agents

 

Chaque logiciel de gestion du temps doit permettre d’éditer des synthèses de données, en clair, un relevé de pointage. Ainsi, les synthèses pourront (et doivent pouvoir) être vérifiées par l’agent de l’inspection du travail.

  

4. Accessibilité des salariés

 

Les salariés doivent pouvoir consulter leurs données de gestion du temps de travail. En général, ils peuvent consulter leurs données en fin de période et parfois elles sont signées par l’employeur et le salarié pour plus de sécurité.

 

Vous savez maintenant comment mettre en place un système de badgeuse en toute légalité et quoi présenter à un agent lors d’une visite. Il faut savoir que si ces 4 points principaux du Code du Travail ne sont pas respectés, vous pouvez être sanctionné d’une amende.

 

Une question ?

pictogramme téléphone

Appelez-nous et parlez avec un expert Horloges Huchez.

03 74 11 20 95

Obtenez un devis

Pictogramme demande de devis

Réalisez votre demande de devis en ligne sur notre site internet.

Devis

Dans une éthique d'amélioration continue, ce site utilise des cookies déposés par Google Analytics.

Personnaliser les cookies