Tout savoir sur le pointage

Carole Desmedt
Carole Desmedt | Gestion du temps | Droit du travail |
tout-savoir-sur-pointage.jpeg

Le pointage est un dispositif qui permet de contrôler le temps de travail d'un salarié. A l'origine, les horaires et accès spécifiques à une zone étaient contrôlés par un salarié qui notait scrupuleusement chaque aller et venue d'un salarié.

 

Rapidement, dans les sociétés avec de nombreux salariés, ou prenant leur travail à des heures différentes, un système automatisé de contrôle des allers et venues des salariés à été mis en place pour simplifier ce contrôle. La gestion automatisée qu'apporte la pointeuse permet aux grosses structures de gagner du temps, les données rassemblées étant, dans le principe, fiables, et servant de base à l'établissement des bulletins de salaire.

 

Mais les premières pointeuses étaient malgré tout à vérifier manuellement, et certains salariés ont déploré une utilisation rébarbative et parfois sujette à litiges. Une arrivée à 13h58 était alors notée comme une arrivée à 14h, soit quelques minutes d'écart. Ces écarts ont fait bondir les organisations syndicales, convaincues qu'il s'agissait d'un travail dissimulé, car quelques minutes sur chaque salarié d'une grosse structure représentaient en réalité une productivité importante.

 

Aussi, les fabricants ont modernisé les différents systèmes de pointage, qui sont régulièrement appelés « badgeuses ».

 

Les différents systèmes de pointage

Il existe différents systèmes de pointage. Les pointeuses mécaniques (ou numériques) permettent aux salariés d'insérer un support (carton ou carte plastique) qui servira notamment de rappel d'identité, et sur lequel est noté de manière informatisée les horaires d'arrivée, de pauses et de départ de l'entreprise.

 

Les pointeuses mobiles, quant à elles, permettent cette même inscription pour des salariés qui travaillent sur plusieurs postes de travail, ou qui sont en déplacement régulier. Ainsi, le gain de temps et la simplicité d'utilisation favorise la productivité de certains secteurs.

 

Parmi les systèmes de pointage les plus récents, la pointeuse biométrique simplifie davantage le contrôle d'accès des salariés. Durant une période, l'employeur et son équipe se chargent de récupérer un détail humain de chaque salarié, comme par exemple une empreinte digitale ou un contour de main.

 

Ce détail est ensuite enregistré dans le lecteur de la pointeuse, qui sera utilisé quotidiennement et simplement par l'ensemble des collaborateurs. L'utilisation de la pointeuse biométrique est cependant bien plus réglementée que les autres systèmes de pointage. Dans tous les cas, le support (papier ou numérique) rassemblant les informations de la pointeuse s'appelle la feuille de pointage.

 

Pourquoi utiliser un système de pointage ?

La productivité est essentielle dans certains secteurs, notamment en cas de concurrence sérieuse. Le salarié doit accéder rapidement à son poste de travail, et son temps de travail doit être mesuré précisément pour ne léser personne, ni le salarié, ni l'employeur.

 

Selon le secteur d'activité, la pointeuse permet également de faire gagner du temps à l'équipe de la gestion paie, qui n'aura qu'à vérifier rapidement les cohérences des informations pour établir à l'aide d'un logiciel de pointage les documents sociaux du salarié, comme son bulletin de salaire. En résumé, l’installation d’un tel système fera gagner à vos pôles RH un temps conséquent en leur facilitant les opérations du décompte des horaires de présence des collaborateurs.

 

Sur le papier, les différents systèmes de pointage présentent beaucoup d'avantages, mais dans les faits, ils doivent répondre à un cadre légal et juridique très précis. 

 

Cadre légal et juridique du système de pointage

La loi impose aux employeurs de procéder à un système de pointage fiable et réglementé, qui doit notamment être infalsifiable et consultable sur simple demande.

 

La cadre légal des systèmes de pointage confirme que les heures de travail pointées par le système ne peuvent servir qu'à simplifier les démarches administratives, et ne sauraient être utilisées à des fins de sanctions pouvant aller jusqu'au licenciement en cas d'horaires non effectués selon la pointeuse.

 

Les lecteurs biométriques répondent à un cadre juridique encore plus strict, la CNIL n'autorisant pas leur utilisation pour un simple contrôle des horaires d'un salarié. Ce type de système de pointeuse n'est utilisable qu'en cas d'accès à un lieu de travail ou de documentation dite « sensible ».

 

Il est vivement recommandé d'effectuer un audit en amont pour vérifier quel type de système de pointage serait le plus adapté au secteur d'activité. Cet audit permettra également d'anticiper les frais liés à l'installation de chaque dispositif, qu'ils concernent les moyens humains et technologiques.

Une question ?

pictogramme téléphone

Appelez-nous et parlez avec un expert Horloges Huchez.

03 74 11 20 95

Obtenez un devis

Pictogramme demande de devis

Réalisez votre demande de devis en ligne sur notre site internet.

Devis

Dans une éthique d'amélioration continue, ce site utilise des cookies déposés par Google Analytics.

Personnaliser les cookies